Krea-Myth, vivez, creez

Forum sur la création
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La tuyauterie

Aller en bas 
AuteurMessage
pao
découvre l'art abstrait
découvre l'art abstrait
avatar

Nombre de messages : 655
Age : 48
Localisation : Sur le pont d'Avignon
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: La tuyauterie   Mer 18 Oct - 19:21

voila mon nouveau projet d'écriture porte ce titre: la tuyauterie.
j'ai écrit le premier chapitre qui s'intitule : "le robinet"

donc voila, pardon pour ceux qui trouvent ça incomprehensible lol ( y'en aura surement !)

-------

Le robinet


Un homme qui n’a pas de nom engueule un autre homme qui a pour nom "pauvre idiot".

Sans nom : Pauvre idiot, pourquoi as-tu actionné ce robinet, tu sais très bien qu’il n’existe aucun moyen de le stopper !

Pauvre idiot : Il suffit de tourner les manivelles dans le sens inverse.

Sans nom : Mais non, pauvre idiot ! Elle ne tourne que dans un sens. Je te l’avais dit de ne jamais ouvrir ce robinet ! Il n’a aussi aucun système d’évacuation ! Ce robinet est l’arme absolue, il va tout engloutir. Là il a l’air gentil, il coule doucement mais tu vas voir dans quelques heures ! Il faut toujours se méfier des choses qui ne vont que dans un sens, elles sont faites pour être au-delà de tout contrôle ! Ce robinet est plus puissant que toutes les armées du monde.

Pauvre idiot : Robinet du diable, nous t’arrêterons !

Sans nom : Pauvre idiot, si ton nom n’était déjà pas une insulte, je t’aurais assommé de toutes les grossièretés qui existent ! Tu viens de réveiller la source du Styx, le bassin d’Hadès, le bain de Satan ! Ah regarde l’eau commence à envahir le sol. Vite pauvre idiot, emmène moi des seaux on va jetez le surplus d’eau par la fenêtre.

Pauvre idiot : Très bien !

Le pauvre idiot sort de la pièce et rentra à nouveau presque instantanément avec deux autres garçons.

Sans nom : Mais c’est qui ces types !

Le pauvre idiot : Tu m’as demandé des sots. Eh bien les voila. Voilà sot numéro un et sot numéro deux, mes amis. Quoi de plus naturel que de voir un pauvre idiot accompagné de sots.

Sans nom : tu es vraiment un….

Il n’eut le temps de finir sa phrase que l’eau submergea entièrement son corps. La maison était entièrement engloutie. Il ouvrit la fenêtre dans l’espoir que l’eau s’échappe mais le robinet avait changé le monde en une énorme flaque. Il passa par la fenêtre, non pas pour se jeter vers le bas mais pour nager vers le haut. Rien à faire, il lui était impossible de voir ne serait-ce qu’une simple lueur en provenance de l’extérieur. En manque d’oxygène, il se laissa couler. Tout devenait de plus en plus sombre. Durant sa chute très lente, il vit des formes flouées, cela ressemblait tantôt à des lits, tantôt des armoires, tantôt à des poissons.

Il se réveilla sur la terre ferme. Apres avoir mis quelques secondes pour reprendre ses esprits, il constata avec étonnement que ses vêtements étaient secs, sans aucune marque d’humidité. Autour de lui tournait une brume noire et juste en face, à quelques pas, se trouvait un pont. La brume ambiante cachait le début du pont et de sa place, il ne pouvait en voir la fin. Ce pont avait une apparence d’éternelle.

--------

Sous le pont se tenait une rivière asséchée, on y voyait des algues mortes et quelques poissons qui remuaient avant de succomber.
Il s’y engagea et le longea pendant plusieurs minutes. S’étonnant de n’en voir la fin, il fit plusieurs tours sur lui-même pour essayer de se repérer mais il n’aperçut rien. Pendant sa marche, l’eau avait étonnement monté et était à quelques centimètres du pont. La rivière, auparavant complètement sèche, s’était transformée en un désert liquide parfaitement calme. Il ne notait aucun mouvement de l’onde. Il se trouvait au milieu d’une masse liquide à l’immobilité glaciale. Cela ne faisait aucun doute, la rivière était morte, son cœur ne battait plus. Un bruit éloigné se fit tout à coup entendre et s’approchait de plus en plus. Il se retourna en direction du son et vit arriver un canard à tête d’homme. C’était la tête de son ami, pauvre idiot.

Sans nom : Ah te revoilà scélérat ! Regarde où nous en sommes par ta faute. Depuis que tu as ouvert ce robinet des enfers, le débit de l’eau monte de manière incontrôlable. Ça coule de source, si je me noie, tu seras le seul responsable !

Pauvre idiot : Tu n’as qu’à continuer le pont, il doit bien mener quelque part.

Sans nom : Non justement il ne mène nulle part. Je n’aurai jamais dû m’y engager. Continuer de l’avant ne me mènerait nulle part et rebrousser chemin ne mènerait à rien. Toi au moins, tu peux continuer en nageant. Sacré veinard d’être devenu un canard pauvre idiot !

Pauvre idiot : Non, je ne peux pas continuer

Sans nom : Pourquoi non ?

Pauvre idiot : Parce que l’eau est arrivée à hauteur du pont, et que pour traverser, je suis obligé de passer sous l’eau pendant un court instant. Or, si mon corps s’est canardisé à quatre-vingt-dix pour cent, ma tête, et donc mon nez, n’en reste pas moins celle d’un homme. Et comme depuis tout bébé, mon nez ne supporte pas l’eau, le résultat qui en découle est logique : je ne peux traverser le pont. Mon défaut d’homme fait barrage à mes qualités de canard. Je n’ai pas de chance.

Sans nom : Même en canard tu es inutile pauvre idiot !

Pauvre idiot : Arrête de me parlcoin commcoin çacoin. Je coin ne suis pas coin ton coin chi coin en

Sans nom : C’est marrant ça ! Aucun homme ne voudrait d’un canard pour chien ! Encore moins un canard qui bégaie.

Pauvre idiot : Coin tu coin’est pascoin gencointil.

Sans nom : Canard ou homme, nous sommes dans la même situation. Aucun de nous deux ne peut traverser ce pont. Que cela soit en le longeant dans un sens ou dans l’autre, ou en passant en dessous.

Après cette observation pertinente, l’homme sur le pont vit le canard monter doucement jusqu’à arriver à la hauteur de sa tête. Le pont était maintenant englouti, l’homme se mit à remuer les bras et les jambes pour ne pas se noyer.

Sans nom : Ce n’est pas juste. Mon nez ne craint pas l’eau mais mon corps n’est pas fait pour flotter comme le tien. Pourquoi les choses ont l’air d’être toujours faites à moitié ? Tu as un corps adapté à la situation mais un nez défaillant, j’ai un nez adapté à la situation mais un corps défaillant.

Le pauvre idiot se mit à tourner autour de lui en poussant un cri de canard à l’allure guerrière.

Pauvre idiot : COIN COIN COIN COIN COIN.

Sans nom : Ne cri pas si près de mes oreilles ça m’irrite. Et arrête de tourner tu me donnes le tournis ! Je vais me noyer si tu continus comme ça !

Le pauvre idiot continua jusqu'à qu’il finisse sous l’eau. Quelques bulles vinrent alors éclater à la surface témoignant de ses derniers efforts respiratoires.

Son ami mort, le pauvre idiot continua son chemin sur la rivière. Il croisa ses deux autres amis, les deux sots, tous deux étant devenus mi canard mi homme. Les trois compagnons eurent une vie paisible pendant un temps. Mais un beau jour, un canard-homme qu’on appelait « le riche intellectuel » pénétra dans un lieu sacré où se trouvait une chasse d’eau maléfique…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Novy
ne sait plus ou ranger ses carnets de croquis
ne sait plus ou ranger ses carnets de croquis
avatar

Nombre de messages : 725
Age : 33
Localisation : villeneuve d'ascq
Date d'inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: La tuyauterie   Lun 23 Oct - 10:52

huhu^^ pas mal!
sympa le tripp...ça m'a évoquer plein de chose...à l'époque ou l'eau constitue un pb massif pour la survie de multiple régions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://novygalerie.canalblog.com/
pao
découvre l'art abstrait
découvre l'art abstrait
avatar

Nombre de messages : 655
Age : 48
Localisation : Sur le pont d'Avignon
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: La tuyauterie   Lun 23 Oct - 11:21

le prochain chapitre s'intitulera " la chasse d'eau" mais j'ai du mal avec celui-là lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La tuyauterie   

Revenir en haut Aller en bas
 
La tuyauterie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» problème de tuyauterie
» Tuyauterie de la cuisine bouchée
» tuyauterie qui chante ...
» claquement dans tuyauterie chauffage
» le tuyau est bouché !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Krea-Myth, vivez, creez :: Elegance :: L'art en général :: Les écritures-
Sauter vers: